dimanche, 14 janvier 2007

Sur une proposition et direction artistique de Isabelle Jaermann

Nicolas de Flue (2007)Oratorio de Arthur Honegger et
Denis de Rougemont pour le texte


· Récitant: Jean-Charles Simon, animateur de l'émission Aqua-Concert sur Radio Suisse Romande la Première.
· Le grand chœur formé pour l'occasion de chanteurs des régions de Berne – Lausanne - Genève préparé par Isabelle Jaermann
· Le chœur de dames interprété par le chœur de Jade de Fribourg dirigé par Caroline Charrière
· Le chœur d'enfants du Mont- sur- Lausanne préparé par Sylvie Curtet
· L'ensemble de cuivres "moment musical" de La Chaux de Fonds
· Le Centre de Percussions de la Côte avec Claude Meynent et Charles Henry Huser

Extraits du programme (pdf) imprimable
Les concerts :
Reprise :sam 15 septembre à 20h30 au Temple Saint Gervais à Genève,Location FNAC http://www.fnac.ch/ Prix : 30.- ; AVS, jeunes : 20.-

dim 16 septembre à 17h à la Collègiale de Neuchâtel.Prix : 40.- et 20.- ; Tarif réduit: 20.- et 10.-
Renseignements: 032/717 79 07

17 mars au Casino de Rolle (générale publique).
18 mars à l'abbaye de Romainmôtier.


Avec le soutien de : prohelvetia -

Oratorio de Nicolas de Flue - Argument

L'oratorio de Nicolas de Flue d'après la légende dramatique de Denis de Rougemont (1906-1985) peut se résumer ainsi:

Nicolas(1417-1487) ermite et mystique suisse, canonisé en 1947, Patron de la Suisse, était paysan dans une vallée de Suisse centrale. Il se distingua comme soldat par sa bravoure autant que par sa bonté et sa générosité, fut pendant dix-neuf ans un conseiller et un juge intègre, et éleva ses cinq fils et ses cinq filles dans la vertu et la piété.

Argument

Acte I: Nicolas a quitté l'armée et la magistrature, révolté par les crimes et les iniquités. Appelé par les voix intérieures (chœur céleste), il abandonne aussi sa famille et se retire dans les montagnes. (montée au Ranft)
Acte II: C'est alors que tous se tournent vers lui. On vient le consulter de France et d'Autriche. Les pèlerins riches ou pauvres affluent vers l'ermitage du solitaire. Mais la voix du sage est couverte par les bruits du monde, c'est la guerre! (Victoire et malheur !)
Acte III: Il encourage le peuple à garder sa liberté, à ne pas s'allier avec les puissances étrangères, à ne pas céder aux sirènes de la Gloire et de l'Argent. Il empêche un jour la guerre civile sur le point d'éclater, son intervention a le pouvoir de réaliser la "paix miraculeuse" que le peuple subitement réconcilié célèbre avec allégresse. La pièce s'achève par un hymne de reconnaissance à Nicolas, le pacificateur. (bienheureux! O sentinelle, guetteur aux yeux fermés….)

Le musicien Arthur Honegger, lors de la création de "Nicolas de Flue" avec Denis de Rougemont. (novembre 1940).

"Il y a dans cette oeuvre un souffle épique et une violence qui laisse abasourdi. Le texte de Denis de Rougemont offre une démesure merveilleuse empruntée sans doute aux vies de saints médiévales… On verra des princes arrogants, des mendiants magiciens, un paysage de rochers et de grottes, un ciel d'angoisse et de haine. Trompettes guerrières et tambour battant, voilà par exemple Nicolas de Flue face à une troupe de Suisses aux bras noueux: solide comme un soldat de Hodler, la musique d'Honegger est tonitruante, la fanfare et les chanteurs dégagent une âpreté et une puissance céleste et bienfaisante"
Il y a aussi quelques moments calmes! Les couleurs chorales sont parfois bucoliques ("au matin d'un jour d'été, sur l'alpage, les enfants de Nicolas courent à leur père en chantant"...), le souffle juvénile et transparent du choeur d'enfants est bienfaisant ,et le choeur céleste: c'est un choeur de femmes à trois voix, auquel Honegger réserve ses plus belles pages, qui sont aussi les plus difficiles…"

(La Liberté, 24 mai 2002, par Philippe Mottet-Rio)

Isabelle Jaermann - Direction

Isabelle Jaermann a étudié le violon et le chant au Conservatoire de Lausanne où elle a obtenu en 1980 un brevet pour l'enseignement de la musique dans les écoles vaudoises.
Choriste dans de nombreuses formations vocales, elle s'est perfectionnée dans la direction chorale avec Christophe Gesseney, puis Laurent Gendre.Depuis 1998 elle dirige la Talentelle, chœur mixte d'Echallens.
En juin 2003, elle a obtenu son diplôme de direction chorale au Conservatoire de Fribourg dans la classe de Laurent Gendre.
En janvier 2004 elle a fondé l'Ensemble vocal Accord en groupant autour d'elle des chanteurs confirmés et désirant pratiquer le répertoire exigeant de la musique vocale a capella.
Pour fêter ses 10 ans de direction chorale, Isabelle Jaermann a mis au programme d'un chœur "projet" (créé pour l'occasion), l'Oratorio Nicolas de Flue, composé en 1939 par Arthur Honegger. Elle s'est approchée de l'animateur Jean-Charles Simon pour interpréter le rôle parlé de Nicolas et du récitant

Jean-Charles Simon interprétera le rôle parlé de Nicolas et du récitant.

Animateur à la Radio suisse romande et à la Télévision suisse romande.

Le prix du meilleur animateur de l'année des Radios francophones publiques (RSR, RTBF, Radio-Canada et Radio-France) a été décerné le 3 juin 2002 aux deux animateurs de l'émission "Aqua concert" (lundi-samedi, 16h-17h sur La Première)

Il y a aussi, bien sûr, le décalage entre notre ton et la musique que l'on diffuse, qui est de la grande musique. Il y a quelque chose d'incongru, de jamais encore fait peut-être en radio, entre notre ton badin, décontracté et la musique. Ce qui ne nous empêche pas, d'ailleurs, de dire des choses très sérieuses…
(Propos recueillis par Doron Allalouf et Alexandre Chatton)

Le chœur céleste sera interprété par le chœur de Jade de Fribourg

Le Choeur de Jade de Fribourg est un ensemble féminin, dirigé par la compositrice Caroline Charrière.
Il a été fondé en 1991 par sa directrice et quelques amies et se compose aujourd'hui de 13 choristes amateures.
Son répertoire traverse toutes les époques, de Hildegard von Bingen à nos jours. Il comporte des œuvres a cappella ou avec accompagnement instrumental, ainsi que des mélodies populaires. Sollicité par Pascal Crittin pour son" Nicolas" de l'automne 2005, le chœur de Jade s'est distingué par l' interprétation sensible et lumineuse de cette partition.

L'accompagnement orchestral

Le centre de Percussions de la Côte

Claude Meynent est né le 24 février 1956 à Lausanne. Dès l'âge de 9 ans, il commence à étudier le tambour à l'Ecole de Musique de Rolle. Il poursuit sa formation à la Société des Tambours de Nyon.
En 1971, lors du Concours romand de tambour, il obtient le premier prix, catégorie junior.
Il effectue ses études de percussions au Conservatoire de Genève .
Percussionniste au Collège de Cuivres de Suisse Romande (CCSR), Claude est aussi fondateur et directeur du Centre de Percussion de la Côte (CPLC).
Il joue également dans divers orchestres classiques, jazz et variété.
Le centre de Percussions de la Côte, sous la direction de leur chef, a interprété la Passion de Blaise Mettraux sur des textes de Jean de Bruyne au printemps 2006 et se réjouit d'étudier la partition de Honegger forte d'une dizaine d'instruments à percussion.


L'ensemble de cuivres "moment musical" de la Chaux-de-Fonds

L'ensemble "moment musical" a déjà interprété l' œuvre en octobre 2005 à la cathédrale de Lausanne, sous la direction de Nicolas Reymond.
C'est un plaisir pour les 13 cuivres de reprendre l'arrangement qu'André Besançon avait réalisé pour le Collège de Cuivres de Suisse Romande en 1991.

Petit chœur du Mont-sur–Lausanne

Sylvie Curtet est titulaire d'un brevet de l'enseignement de la musique dans les écoles secondaires du canton de Vaud. Elle a formé le petit chœur du Mont-sur–Lausanne, avec lequel elle a donné plusieurs concerts forts appréciés, sur les hauts de Lausanne.
Chanteuse elle même, Sylvie privilégie un répertoire varié et initie ses enfants aux musiques propres à enrichir leur approche du monde.